adiguba
Tutoriels | Blog | Twitter

Présentation des Expressions Languages.

Ce tutoriel décrit le fonctionnement des Expressions Languages (EL) de JSP 2.0.
Ce tutoriel est également disponible en version PDF : el.pdf.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Remerciement

Je tiens à remercier Ukyuu pour avoir pris le temps de relire ce tutoriel...

1. Qu'est-ce que les Expressions Languages ?

Les Expressions Languages (EL) permettent de manipuler les données au sein d'une page JSP (ou d'un fichier *.tag) plus simplement qu'avec les scriptlets Java.

Une EL permet d'accéder simplement aux beans des différents scopes de l'application web (page, request, session et application). Utilisé conjointement avec des librairies de tags, elles permettent de se passer totalement des scriptlets.

Une expression EL est de la forme suivante :

 
Sélectionnez

${ expression }

La chaîne expression correspond à l'expression à interpréter. Une expression peut être composée de plusieurs termes séparés par des opérateurs (Voir "") :

 
Sélectionnez

${ terme1 opérateur terme2 }
${ opérateur-unaire terme }
${ terme1 opérateur terme2 opérateur terme3 [opérateur terme*]... }
etc.

Les différents termes peuvent être :

  • Un type primaire (Voir "").
  • Un objet implicite (Voir "").
  • Un attribut d'un scope de l'application (Voir "").
  • Une fonction EL (Voir "").

Les EL permettent également d'accéder simplement aux propriétés des objets (Voir "") :

 
Sélectionnez

${ object.property }
${ object["index property"] }
${ object[index] }
${ object[0] }
ect...

1.1. Comment utiliser les EL ?

Afin d'utiliser les EL, une application web J2EE 1.4 (Servlet 2.4 / JSP 2.0) est nécessaire. Les EL peuvent alors être utilisées dans n'importe quel page JSP ou fichier *.tag :

  • Dans les attributs des tags JSP.
  • Dans du texte simple de la page JSP.

Par exemple :

 
Sélectionnez

${monBean}
<prefix:actionTag id="newBean" param="${monBean}">
	${newBean}
</prefix:actionTag>

Il est possible d'indiquer au conteneur JSP 2.0 de ne pas interpréter les EL d'une page ou d'un tag. Il suffit pour cela d'utiliser l'attribut isELIgnored de la directive page ou tag :

 
Sélectionnez

<%@ page isELIgnored="false" %>

Il est également possible de ne pas interpréter une EL en particulier (ou une chaîne commençant par "${"...) en la protégeant avec un anti-slash :

 
Sélectionnez

\${ ceci ne sera pas interprété comme une EL }

Il est également possible d'utiliser les EL avec JSTL 1.0 (Java Standard Tag Library) avec un serveur d'application J2EE 1.3.
En effet, le groupe de travail chargé de définir la JSTL (JSR-52) a travaillé en étroite collaboration avec le groupe de travail chargé de formaliser les spécifications des JSP 2.0 (JSR-152).
La JSTL est fortement basé sur l'utilisation des EL. Toutefois, les spécifications de la JSTL ont été finalisées plus d'un an avant celle des JSP 2.0. C'est pourquoi la version 1.0 des JSTL a donc intégré une gestion partielle des EL.

Mais contrairement aux JSP 2.0, ce n'est pas le conteneur JSP qui gère les EL, mais les tags eux-mêmes. Donc il est impossible dans ce cas d'utiliser les EL ailleurs que pour les attributs des tags de la JSTL...

Les JSTL 1.0 propose ainsi le tag <c:out/> pour afficher indirectement le contenu d'une EL sur une page JSP :

Exemple d'utilisation de c:out
Sélectionnez

<c:out value="${expression}" />

1.2. Les types primaires

Les principaux types primaires de Java peuvent être utilisé dans les expressions. Cependant, tous les éléments des EL restent des objets, c'est pourquoi ils sont convertis en objet du type de la classe wrapper correspondante (classe représentant un type primaire), comme le montre le tableau suivant :

Termes Description Type
null La valeur null. -
123 Une valeur entière. java.lang.Long
123.00 Une valeur réelle. java.lang.Double
"chaîne" ou 'chaîne' Une chaîne de caractère. java.lang.String
true ou false Un booléen. java.lang.Boolean

Contrairement aux langage Java, les chaînes de caractères peuvent être représenté à la fois avec des quottes simples ou doubles, ceci afin de simplifier leurs utilisations au sein des attributs de tag...

1.3. Les objets implicites

En plus des types primaires, un certains nombres d'objets implicites permettent d'accéder aux différents composants d'une page JSP :

  • pageContext : Accès à l'objet PageContext de la page JSP.
  • pageScope : Map permettant d'accéder aux différents attributs du scope 'page'.
  • requestScope : Map permettant d'accéder aux différents attributs du scope 'request'.
  • sessionScope : Map permettant d'accéder aux différents attributs du scope 'session'.
  • applicationScope : Map permettant d'accéder aux différents attributs du scope 'application'.
  • param : Map permettant d'accéder aux paramètres de la requête HTTP sous forme de String.
  • paramValues : Map permettant d'accéder aux paramètres de la requête HTTP sous forme de tableau de String.
  • header : Map permettant d'accéder aux valeurs du Header HTTP sous forme de String.
  • headerValues : Map permettant d'accéder aux valeurs du Header HTTP sous forme de tableau de String.
  • cookie : Map permettant d'accéder aux différents Cookies.
  • initParam : Map permettant d'accéder aux init-params du web.xml.

Quelques exemples d'utilisations :

${ pageContext.response.contentType } affiche le content type de la réponse.
${ pageScope["name"] } affiche l'attribut "name" du scope page.
${ param["page"] } affiche la valeur du paramètre "page".
${ header["user-agent"] } affiche l'header "user-agent" envoyé par le navigateur.
etc.

Voir la section "" pour plus de détail sur l'accès aux données...

1.4. Les attributs des différents scopes de l'application

Lors de l'évaluation d'un terme, si celui ci n'est ni un type primaire, ni un objet implicite, le conteneur JSP recherchera alors un attribut du même nom dans les différents scopes de l'application en utilisant la méthode findAttribute() du PageContext de la page JSP.

Ainsi, l'expression suivante :

EL
Sélectionnez

${ name }

Correspond au code suivant :

scriptlet
Sélectionnez

<%= pageContext.findAttribute ("name"); %>

L'attribut "name" sera donc recherché successivement dans les différents scopes (dans l'ordre : page, request, session, application).

Il est conseillé de n'utiliser cette forme seulement pour accéder aux objets du scope page, afin d'éviter d'éventuel conflit...
Pour les autres scopes, il est préférable d'utiliser les objets implicites requestScope["name"], sessionScope["name"], et applicationScope["name"]...

1.5. Les opérateurs

Il est également possible d'utiliser des opérateurs dans une EL. Ils sont particulièrement utiles lorsqu'ils sont utilisés avec les tags conditionnels de la JSTL (ou d'une autre librairie de tag).
Il s'agit des mêmes opérateurs que ceux du langage Java, mis à part que certains possèdent un équivalent textuelle afin d'éviter des conflits lorsque les EL sont utilisées dans une balise, ou que l'on souhaite que le fichier source JSP soit un fichier XML valide...

Les opérateurs s'opèrent sur deux termes et prennent la forme suivante :
terme1 opérateur terme2 (Mis à part quelques exception -- voir plus bas).

Opérateurs arithmétiques : Opérateurs relationnels :
+ Addition == ou eq Egalité
- Soustraction != ou ne Inégalité
* Multiplication < ou lt Plus petit que
/ ou div Division > ou gt Plus grand que
% ou mod Modulo <= ou le Plus petit ou égal
  >= ou ge Plus grand ou égal
Opérateurs logiques : Autres :
&& ou and ET logique (true si les deux opérandes valent true, false sinon) empty [*] true si l'opérande est null, une chaîne vide, un tableau vide, une Map vide ou une List vide. false sinon.
|| ou or OU logique (true si au moins une des deux opérandes vaut true, false sinon) ( ) [*] Modifie l'ordre des opérateurs.
! ou not[*] NON logique (true si l'opérande vaut false, et inversement) ? : Opérateur conditionnel en ligne, format particulier :
condition?valeur_si_true:valeur_si_false

Les opérateurs arithmétiques ne peuvent être utilisés que sur des données numériques.

Les opérateurs logiques ne s'appliquent que sur des booléens.

Les opérateurs relationnels d'égalité et d'inégalité utilisent la méthode equals() d'Object. Il est donc conseillé de la redéfinir si on se sert de ces opérateurs.

Les opérateurs relationnels de comparaison ne s'appliquent que si l'interface Comparable est implémentée La méthode compareTo() est alors utilisée.

 

[*] Les opérateurs !, not et empty sont des opérateurs unaires, c'est à dire qu'il sont de la forme suivante :
opérateur terme

L'opérateur () permet de changer l'ordre des opérateurs. L'ordre d'exécution des opérateurs est le même que dans le langage Java, c'est à dire que l'expression ${ 10 + 2 * 2 } donnera 14 tandis que ${ (10 + 2) * 2 } donnera 24...

1.6. Accès aux propriétés des objets

Trois catégories d'objets sont définit par les EL :

  • Les beans mappés (objet de type Map)
  • Les beans indexées (tableau Java, ou objet de type List)
  • Les beans standards (tout autres objets).

Selon le type de bean, les règles d'accès à ses propriétés divergent malgré une syntaxe similaire. Ces catégories sont également valables pour les propriétés des beans.

L'accès aux beans se fait par réflexivité, c'est à dire qu'il n'y a pas besoin de connaître le type de l'objet pour accéder à ses propriétés, le conteneur JSP recherche dynamiquement la propriété.

1.3.1. Les propriétés des beans standards

Les méthodes accesseurs sont utilisées par réflexivité afin d'accéder aux propriétés d'un bean. C'est à dire que pour accéder à la propriété name, la méthode getName() est recherché puis appelé.

Il y a deux manière d'accéder aux propriétés d'un bean : en utilisant l'opérateur point ( . ) ou l'opérateur crochet ( [...] ).
Ainsi, pour accéder à la propriété name de notre bean, on peut utiliser les syntaxes suivantes :

Opérateur 'point'
Sélectionnez

${ bean.name }
Opérateur 'crochet'
Sélectionnez

${ bean["name"] }
ou
${ bean['name'] }

Dans les deux cas le résultat sera le même et est équivalent au code suivant :

Code Java
Sélectionnez

<%@ page import="package.MonBean" %>
<%
	MonBean bean = (MonBean) pageContext.findAttribute ("bean");
	if (bean != null)
		out.print ( bean.getName() );
%>

Les EL apportent trois avantages :

  • Une meilleure lisibilité : le code se limite quasiment au nom du bean et de sa propriété.
  • Pas de cast, et de ce fait pas d'import (on accède aux propriétés par réflexion).
  • Gestion des valeurs null (Voir la section ").

Quelque soit l'opérateur utilisé, une exception sera lancé si le bean ne comporte pas d'accesseur pour la propriété.

Par rapport à l'opérateur 'point', l'opérateur 'crochet' utilise une chaîne de caractère pour déterminer le nom de la propriété. Cette chaîne peut très bien être le résultat de l'évaluation d'un autre bean, par exemple, si config.propertyName comporte le nom de la propriété a affiché :

 
Sélectionnez

${ bean[ config.propertyName ] }

En réalité l'opérateur 'crochet' accepte n'importe quel objet. La méthode toString() est utilisé afin de récupéré la chaîne de caractères correspondant au nom de la propriété.

Enfin, les deux opérateurs peuvent bien sûr être utilisés conjointement au sein d'une même expression. Par exemple, pour accéder à la propriété city de la propriété address du bean person, on peut utiliser les différentes formes suivantes :

 
Sélectionnez

${ person.address.city }
${ person.['address'].['city'] }
${ person.["address"].["city"] }
${ person.address.['city'] }
${ person.["address"].city }
etc.

L'opérateur 'crochet' est également utilisé pour accéder aux beans indexés et mappés, il est donc fortement conseillé de lui préférer l'opérateur 'point' lorsque c'est possible afin d'éviter les confusions.

1.3.2. Les propriétés indexées (List et tableau)

Les propriétés indexées permettent d'accéder aux différents éléments d'un tableau ou d'une List.
On peut accéder aux différents éléments en utilisant l'opérateur 'crochet' avec un index, par exemple :

 
Sélectionnez

${ list[0] }
${ list[1] }
${ list["2"] }
${ list["3"] }
${ list[ config.value ] }
etc.

On accède alors aux différentes valeurs via la méthode get(int) de l'interface List (ou un accès au nième éléments du tableau).

Si l'index n'est pas un nombre entier, il sera automatiquement convertit (ce qui risque de provoquer une exception : voir la section "").

L'opérateur 'point' ne peut pas être utilisé sur un tableau ou une List...

1.3.3. Les propriétés mappés (Map)

De la même manière que pour les propriétés indexées, on utilise l'opérateur 'crochet' afin d'accéder aux différentes valeurs d'une Map, par exemple :

 
Sélectionnez

${ map["clef1"] }
${ map['clef2'] }
${ map[ config.key ] }
etc.

Le conteneur JSP utilisera la méthode get(Object) de l'interface Map en utilisant l'objet entre les crochets comme clef.

L'opérateur 'point' peut également être utilisé sur un bean mappé, mais il a le même comportement que l'opérateur 'crochet'. C'est à dire qu'il n'utilise pas l'accesseur de la propriété, mais il utilise le nom de la propriété en tant que clef pour la méthode get().

Cela reste toutefois déconseillé afin de bien distinguer les Map des autres beans...

1.7. Les fonctions

Il est possible d'associer un nom de fonction à une méthode statique publique de n'importe quelle classe Java. Il faut pour cela définir le lien entre le nom de la fonction EL et celui de la méthode statique (qui peuvent être différent) dans un descripteur de taglib.
En effet, les fonctions EL sont associées aux librairies de tag. Pour plus de détail sur la déclaration de fonction EL dans une taglib, veuillez consulter le tutoriel consacré aux taglib (Section 3.5. Les fonctions EL) :

http://adiguba.developpez.com/tutoriels/j2ee/jsp/taglib/#L3.5

L'utilisation de fonction EL nécessite un serveur d'application J2EE 1.4 au minimum.

Ainsi, une fonction EL nécessite l'utilisation de la directive <%@ taglib %> et du préfixe de la librairie de tag auquel elle appartient. Une fonction EL a donc la forme suivante :
${ prefix:nomFonction ( [parametres...] ) }

Par exemple, la JSTL 1.1 comporte un librairie de tag dédiée à diverses fonctions de traitement de chaîne de caractères.
Ainsi la fonction escapeXml() permet de protéger les caractères qui peuvent être interprétés par le langage XML (et donc HTML) :

Utilisation de la fonction escapeXml
Sélectionnez

<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/functions" prefix="fn" %>
${ fn:escapeXml("<balise>") }

Les caractères "<" et ">" seront ainsi converti respectivement en "&lt;" et "&gt;"...

Il est bien entendu possible d'utiliser n'importe quel terme comme paramètre de la fonction :

Exemples
Sélectionnez

<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/functions" prefix="fn" %>
${ fn:escapeXml( param['text'] ) }
${ fn:escapeXml( bean.data.message.text ) }
${ fn:escapeXml( $fn:trim(param['text']) ) }
etc.

1.8. Gestion des exceptions

Les EL gèrent un certains nombres d'exceptions afin de ne pas avoir à les traiter dans les JSP.

NullPointeurException (et les valeurs null) :
Les différentes propriétés d'un élément ne sont pas forcément renseigner et peuvent très bien être null. Par exemple, dans l'expression ${ sessionScope['data'].information.date }, plusieurs éléments peuvent être null. En effet, l'attribut 'data' peut ne pas être présent dans la session, ou alors sa méthode getInformation() peut renvoyer null...
Dans tous les cas, l'expression prendra la valeur null mais aucune exception ne sera lancée.

De plus, lors de l'affichage dans la page JSP, toutes les valeurs null sont remplacées par des chaînes vides, afin de ne pas afficher le texte null à l'utilisateur...

ArrayOutOfBoundException :
De la même manière, l'accès à un index incorrect d'un élément d'un tableau ou d'une List ne provoquera pas d'exception mais renverra une valeur null.

Enfin, un ensemble de règles approfondies permet au conteneur JSP d'effectuer la plupart des conversions de type nécessaire à une application web. Ainsi, le type exact des données n'est plus un problème...

La logique de ces mécanismes se place bien évidemment du coté des utilisateurs de l'application : Soit la donnée à afficher est valide alors on l'affiche, soit elle n'est pas présente et on n'affiche rien...
Cela permet de se passer d'effectuer plusieurs vérifications au sein des JSP avant d'afficher des données...

Toutefois, certaines exceptions peuvent toujours être lancées, mais elles ne concernent pas directement les données mais l'expression EL. Par exemple, lorsque l'expression est mal formé, que l'on tente d'accéder à une propriété sans accesseur publique, ou que l'on accède à une propriété indexée avec un index qui ne correspond pas à un nombre entier...

Une ELException est alors lancé avec un texte décrivant l'erreur.

2. Exemples d'utilisations

Cette partie décrit quelques exemples concrets d'utilisations des EL. Pour chaque exemple, une version avec des scriptlets est également présentée afin de bien se rendre compte de l'intérêt des EL...
Des tags de la JSTL ont également été utilisés dans les exemples avec les EL.

Il existe des frameworks qui permettant d'obtenir un résultat proche (notamment Struts ou Spring). Toutefois, l'utilisation du couple EL/JSTL permet de gérer un grand nombre de cas typique de n'importe quelle application web...

2.1. Remplir les champs d'un formulaire

Imaginons un site avec authentification (un peu comme les forums de developpez.com). Lorsque un utilisateur se connecte, son profil est chargé en session, et une page lui permet de modifier les informations le concernant.
On va donc générer le formulaire permettant de modifier les informations du profil. Le profil étant un objet stocké en session correspondant à la classe suivante :

Profil
Sélectionnez

public class Profil implements Serializable {
	private String name;
	private String email;
	private Address address;

	public Address getAddress() {
		return address;
	}
	public String getEmail() {
		return email;
	}
	public String getName() {
		return name;
	}
}

Avec Address correspondant à la classe suivante :

Address
Sélectionnez

public class Address implements Serializable {
	private String line1;
	private String line2;
	private String zipCode;
	private String city;

	public String getLine1() {
		return line1;
	}

	public String getLine2() {
		return line2;
	}

	public String getZipCode() {
		return zipCode;
	}
	public String getCity() {
		return city;
	}
}

Le code de ces classes a volontairement été réduit afin de se limiter aux informations utilisées lors de l'affichage...

Ainsi, on utilisera le formulaire basique suivant pour permettre à l'utilisateur de modifier son profil ;

Image non disponible

Formulaire obtenu simplement avec le code HTML suivant :

Formulaire HTML
Sélectionnez

<form action="/monAction" method="post">

	Nom :<br/>
	<input type="text" name="name" value=""/><br/>
	Email :<br/>
	<input type="text" name="email" value=""/><br/>
	
	<fieldset>
		<legend>Adresse</legend>
		Rue :<br/>
		<input type="text" name="line1" value=""/><br/>
		<input type="text" name="line2" value=""/><br/>
		<br/>
		Code Postal :<br/>
		<input type="text" name="zipCode" value=""/><br/>
		Ville :<br/>
		<input type="text" name="ville" value=""/><br/>
	</fieldset>
	
</form>

Il reste donc à renseigner ce formulaire afin d'éviter à l'utilisateur de devoir ressaisir toutes les informations à chaque modification...

2.1.1. Utilisation des scriptlets

Dans un premier temps on se contente donc de récupérer le profil et de renseigner les différents champs value du formulaire HTML :

Exemple scriptlet
Sélectionnez

<%@ page import="packageNames.*" %>
<%	Profil p = (Profil) session.getAttribute ( "profil" ); %>
<form action="/monAction" method="post">

	Nom :<br/>
	<input type="text" name="name" value="<%=p.getName()%>"/><br/>
	Email :<br/>
	<input type="text" name="email" value="<%=p.getEmail()%>"/><br/>
	
	<fieldset>
		<legend>Adresse</legend>
		Rue :<br/>
		<input type="text" name="line1" value="<%=p.getAddress().getLine1()%>"/><br/>
		<input type="text" name="line2" value="<%=p.getAddress().getLine2()%>"/><br/>
		<br/>
		Code Postal :<br/>
		<input type="text" name="zipCode" value="<%=p.getAddress().getZipCode()%>"/><br/>
		Ville :<br/>
		<input type="text" name="ville" value="<%=p.getAddress().getCity()%>"/><br/>
	</fieldset>
	
</form>

Problèmes : on ne gère pas les cas où le profil est absent ou qu'il ne possède pas d'adresse (getAddress() retourne null), et on risque donc d'obtenir des exceptions... De plus, si certains champs sont absent (comme la seconde ligne de l'adresse), la chaîne null est affichée.

On peut résoudre ces problèmes simplement en effectuant quelques tests et en utilisant des variables de scripts. Le code n'est pas bien méchant mais dévient quand même assez important :

Exemple scriptlet (2)
Sélectionnez

<%@ page import="packageNames.*" %>
<%
	Profil p = (Profil) session.getAttribute ( "profil" );
	String name = null;
	String email = null;
	String line1 = null;
	String line2 = null;
	String zipcode = null;
	String city = null;
	if ( p!=null ) {
		name = p.getName();
		email = p.getEmail();
		Address address = p.getAddress();
		if ( address!=null ) {
			line1 = address.getLine1();
			line2 = address.getLine2();
			zipcode = address.getZipCode();
			city = address.getCity();
		}
	}
	if ( name==null ) name = "";
	if ( email==null ) email = "";
	if ( line1==null ) line1 = "";
	if ( line2==null ) line2 = "";
	if ( zipcode==null ) zipcode = "";
	if ( city==null ) city = "";
	
%>
<form action="/monAction" method="post">

	Nom :<br/>
	<input type="text" name="name" value="<%=name%>"/><br/>
	Email :<br/>
	<input type="text" name="email" value="<%=email%>"/><br/>
	
	<fieldset>
		<legend>Adresse</legend>
		Rue :<br/>
		<input type="text" name="line1" value="<%=line1%>"/><br/>
		<input type="text" name="line2" value="<%=line2%>"/><br/>
		<br/>
		Code Postal :<br/>
		<input type="text" name="zipCode" value="<%=zipcode%>"/><br/>
		Ville :<br/>
		<input type="text" name="ville" value="<%=city%>"/><br/>
	</fieldset>
	
</form>

On se retrouve donc avec un code assez conséquent pour afficher seulement 6 valeurs : notre page JSP (qui ne devrait servir qu'à la présentation) est ainsi 'polluer' de plusieurs lignes codes afin de vérifier les données...
Les vérifications occupent à peu près la moitié du code de la page...

2.1.2. Utilisation des EL

Nous allons désormais utiliser les EL et l'objet implicite sessionScope afin d'accéder directement aux attributs de la session.

Notre formulaire devient simplement :

Code EL
Sélectionnez

<form action="/monAction" method="post">

	Nom :<br/>
	<input type="text" name="name" value="${sessionScope['profil'].name}"/><br/>
	Email :<br/>
	<input type="text" name="email" value="${sessionScope['profil'].email}"/><br/>
	
	<fieldset>
		<legend>Adresse</legend>
		Rue :<br/>
		<input type="text" name="line1" value="${sessionScope['profil'].address.line1}"/><br/>
		<input type="text" name="line2" value="${sessionScope['profil'].address.line2}"/><br/>
		<br/>
		Code Postal :<br/>
		<input type="text" name="zipCode" value="${sessionScope['profil'].address.zipCode}"/><br/>
		Ville :<br/>
		<input type="text" name="ville" value="${sessionScope['profil'].address.city}"/><br/>
	</fieldset>
	
</form>

Toutes les vérifications sont effectuées par les EL et les valeurs null sont remplacées par des chaînes vides.
Cet exemple nous offre donc un code correct sans avoir a effectué de pénibles vérifications...

On peut toutefois utiliser le tag <c:set/> de la JSTL qui permet de placer un objet dans un autre scope afin d'éviter les répétitions de sessionScope['profil'] :

Code EL
Sélectionnez

<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/core" prefix="d" %>
<d:set var="p" value="${sessionScope['profil']}"/>
<form action="/monAction" method="post">

	Nom :<br/>
	<input type="text" name="name" value="${p.name}"/><br/>
	Email :<br/>
	<input type="text" name="email" value="${p.email}"/><br/>
	
	<fieldset>
		<legend>Adresse</legend>
		Rue :<br/>
		<input type="text" name="line1" value="${p.address.line1}"/><br/>
		<input type="text" name="line2" value="${p.address.line2}"/><br/>
		<br/>
		Code Postal :<br/>
		<input type="text" name="zipCode" value="${p.address.zipCode}"/><br/>
		Ville :<br/>
		<input type="text" name="ville" value="${p.address.city}"/><br/>
	</fieldset>
	
</form>

Il est également possible d'utiliser ${profil.name} à la place de ${sessionScope['profil'].name}, mais il faut alors être certain qu'il n'existe pas d'attribut du même nom dans les scopes page et request...
L'utilisation du tag <c:set/> permet d'éviter ce type de problème.

2.2. Afficher le contenu d'une collection

Les applications web affichent généralement des données en provenance de sources diverses (fichiers, services web, base de données, etc.). Généralement, afin de bien séparer le code métier de l'affichage, les données sont stockées dans une collection qui est passé à la page JSP via le request.

Nous allons seulement donc écrire la page JSP qui affichera les données. Nous prendrons en exemple l'affichage d'une liste de livre.
Lorsque notre JSP sera exécutée, le scope request possèdera donc un attribut "books-list" contenant une List d'objet de type Book, définit ci dessous :

Book
Sélectionnez

public class Book {
	private String name;
	private double price;

	public String getName() {
		return name;
	}

	public double getPrice() {
		return price;
	}
}

On affichera dans la liste le nom du livre suivi de son prix entre parenthèse.
On utilisera également des couleurs de fond différentes pour les lignes paires et impaires (avec les styles CSS) et on affichera une petite image pour tous les livres dont le prix est inférieur à 30 euros.
Le résultat final pourrait ressembler à cela (les informations proviennent de la section Livre Java : http://java.developpez.com/livres/) :

Image non disponible

Obtenu avec le code HTML suivant :

Liste HTML
Sélectionnez

<ul>
	<li class='pair'>
		Jakarta Struts - par la pratique (37.05 &euro;)
	</li>
	<li class='impair'>
		Swing : la synthèse (37.91 &euro;)
	</li>
	<li class='pair'>
		Jakarta Struts - précis & concis (O'Reilly) (8.55 &euro;)
		<img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>
	</li>
	<li class='impair'>
		Java, conception et déploiement J2EE (23.75 &euro;)
		<img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>
	</li>
	<li class='pair'>
		Programmation Orienté Aspect pour Java / J2EE (42.75 &euro;)
	</li>
	<li class='impair'>
		Cahiers du Programmeur Java 1 (21.85 &euro;)
		<img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>
	</li>
	<li class='pair'>
		Java & XSLT (40.85 &euro;)</li>
	<li class='impair'>
		Java & XML 2nd Edition (47.5 &euro;)</li>
	<li class='pair'>
		Enterprise JavaBeans (45.6 &euro;)</li>
	<li class='impair'>
		Le Livre de Java premier langage (27.5 &euro;)
		<img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>
	</li>
	<li class='pair'>
		Java en action (55.1 &euro;)</li>
	<li class='impair'>
		Java in a Nutshell (51.3 &euro;)</li>
	<li class='pair'>
		Au coeur de Java 2 ); tome 1 (38.0 &euro;)</li>
	<li class='impair'>
		Total Java (10.0 &euro;)
		<img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>
	</li>
</ul>

Il reste donc à générer ce code dynamiquement en utilisant la List "books-list" du request.

2.2.1. Utilisation des scriptlets

Avec les scriptlets, la solution la plus simple est de récupérer la List et de la parcourir avec un Iterator. Ce qui nous donne :

Affichage d'une liste avec les scriptlets
Sélectionnez

<%@ page import="packageNames.Book" %>
<%@ page import="java.util.*" %>
<ul>
<%	List bookList = (List) request.getAttribute ("books-list");
	if (bookList!=null) {
		Iterator iterator = bookList.iterator();
		int i = 0;
		while ( iterator.hasNext() ) {
			Book b = (Book) iterator.next();
			out.print ("<li class='" + (i%2==0?"pair":"impair") + "'>");
			out.print (b.getName() + " (" + b.getPrice() + " &euro;)");
			if ( b.getPrice() < 30.0 )
				out.print (" <img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>");
			out.println ("</li>");
			i++;
		}
	}
%>
</ul>

Le code fonctionne très bien, mais on perd tous les avantages des JSP puisqu'il n'y a quasiment que du code Java, et on conserve donc l'utilisation fastidieuse des out.print() (on pourrait bien sûr les remplacer par du code HTML, mais on se retrouve alors avec une multitude d'ouvertures/fermetures de scriptlets peu pratique...).

2.2.2. Utilisation des EL

Les EL étant conçus pour fonctionner avec des tags JSP, on utilisera donc dans ce cas deux tags de la JSTL :

<c:forEach/>
Ce tag permet d'effectuer des itérations sur des collections. On l'utilisera avec les attributs suivants :
items : La collection d'objet (notre liste).
var : Nom de la variable qui contiendra les éléments successifs de la collection.
varStatus : Nom de la variable qui contiendra des informations concernant la collection et son itération (un objet qui contient entre autre la propriété index contenant le numéro d'index de l'élément courant).

<c:if/>
Ce tag permet d'effectuer une condition tels que le ferais le mot-clef if. On l'utilise l'attribut suivant :
test : La condition qui détermine si le corps du tag doit être exécuté ou pas...

Ce qui nous donne le code suivant :

Affichage d'une liste avec les EL et JSTL
Sélectionnez

<%@ taglib uri="http://java.sun.com/jsp/jstl/core" prefix="c" %>
<ul>
<c:forEach items="${requestScope['books-list']}" var="book" varStatus="status">
	<li class="${status.index%2==0?'pair':'impair'}">${book.name} (${book.price} &euro;)
		<c:if test="${book.price < 30.0}">
			<img src='hot.png' alt='Moins de 30 &euro;'/>
		</c:if>
	</li>	
</c:forEach>
</ul>

On conserve le code HTML, et ce dernier est enrichi de nouvelles balises (les tags de la JSTL) et d'EL qui permettent de modifier dynamiquement la page selon les données reçues...

Conclusion

Les EL permettent de simplifier le code des pages JSP tout en améliorant la sécurité du code grâce à la gestion de certaine exception de base.

La notion d'Expressions Languages a été introduite afin de faciliter la conception de pages JSP, en particulier afin de pouvoir accéder et utiliser des données sans devoir maîtriser un langage aussi complexe que Java...

En effet, la logique de conception des pages JSP se rapproche de la logique de conception d'une page HTML ou d'un fichier XML. Ainsi, une formation de base peut permettre à un web designer de concevoir des pages JSP dynamiques en utilisant des tags/beans crées par un développeur Java...

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+